Street Art à Ramonville Port-sud – Image

Curiosités

Les artistes ont en commun une activité (légale ou non) d’intervention urbaine. La principale distinction avec l’art du Graffiti (Voir article Graffiti), proche du hip-hop aux États-Unis, est que les street artistes n’ont pas systématiquement recours à la lettre (comme c’est le cas dans les débuts de l’art du graffiti, le writing américain) et à l’outil aérosol, cher aux graffeurs.

Les buts sont variés : dans le cas du tagueur et du graffeur, il s’agit principalement d’apposer son nom ou « blaze », puis d’y développer ses figures (Mode 2) ou ses abstractions (Futura 2000); dans le cas du street art, il s’agit d’une image,

d’une signature visuelle, quelle que soit la méthode.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.